Patrice Michard, conseiller municipal MoDem, accuse Antoine Casini d'avoir perturbé les élections. L'élu PS dément en bloc.

La polémique

Tout est parti de deux banderoles, installées dimanche près du bureau de vote du quartier de La Pierre-Heuzé, par le collectif des locataires du bailleur La Caennaise. Ceux-ci s'interrogent sur les charges qu'ils paient pour leur logement.

Patrice Michard, conseiller municipal MoDem, affirme que cette manifestation a été organisée par Antoine Casini , conseiller départemental et présent sur la liste PS aux régionales. Selon l'élu de la Ville, le candidat aux régionales aurait lancé le collectif quelques mois auparavant, et s'en servirait comme faire-valoir.

 

« Il y a une visée politique derrière tout cela, explique Patrice Michard. Antoine Casini a voulu manipuler les habitants du quartier, sans doute pour compenser une campagne qui semble mal engagée. » Antoine Casini , contacté, trouve ces affirmations « grotesques. Je suis un républicain, rien ne doit perturber le bon déroulement des élections. L'énervement des élus de droite de Caen est sans doute à la hauteur de leur déception dominicale ».

Antoine Casini ajoute qu'il n'a pas créé ce collectif, mais qu'il a été sollicité par ces habitants dans le cadre de son mandat de conseiller départemental.

En toile de fond, une opposition entre les deux hommes qui date des élections départementales. Ils étaient tous deux candidats dans le canton Caen-3. C'est l'Union de la gauche qui a remporté le scrutin. « Il ressort ce collectif à chaque élection », affirme Patrice Michard. « Il est temps qu'il accepte le résultat de mars 2015. Il faut passer à autre chose, maintenant », répond Antoine Casini .

Daphné CAGNARD

Journal Ouest-France du mardi 8 décembre 2015
Edition : Caen

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Votre canton

  • St Jean Eudes
  • Calmette
  • Pierre-Heuzé
  • St Gilles
  • Calvaire St Pierre
  • Folie Couvrechef
  • Epron

Recherche

Rencontrez-nous :